Présentation des artistes

Cécile Pérot

Cécile Perot

Née d’une famille de musiciens, Cécile Pérot rejoint très tôt un ensemble de musiciens jouant un répertoire baroque et renaissance. Titulaire d’un premier prix de violoncelle et de musique de chambre à l’unanimité au conservatoire de Chambéry, elle approfondit ses études dans la classe de Christophe ROY (Membre de l’ensemble ALEPH), autour d’un travail sur la musique contemporaine. Diplômée d’État d’enseignant spécialisé dans sa discipline, Cécile Pérot enseigne le violoncelle au Conservatoire de Bellegarde. De nombreux concerts jalonnent le parcours de Cécile Pérot alors qu’elle se tourne résolument vers la musique baroque, en se perfectionnant auprès d’H. Augustin, notamment.. Elle joue sur un instrument original datant du XVIIIe siècle.

Charlotte Rulh

charlotte

Après des études musicales dans le sud ouest, et les régions lyonnaise et parisienne Charlotte Ruhl  se fixe à Grenoble où elle partage ses activités professionnelles entre l'enseignement de la flûte à bec et du traverso, la direction de choeur, et des concerts dans divers formations : musique de chambre : la compagnie les tourbillons, l'ensemble baroque eloquenza, orchestre : l'ensemble baroque de la chapelle ducale, l'ensemble musica poética, le concert de l'hostel Dieu, ou avec des ensembles vocaux comme stravaganza, méli-meylan...etc...Elle est titulaire du certificat d'aptitude pour l'enseignement de la flûte à bec et d'une licence de musicologie. 

Frédéric Vérité

fredericveriteConcertiste et créateur, Frédéric Vérité conjugue la musique sous de multiples facettes. Après des études classiques approfondies, récompensées par différents diplômes (conservatoires de Chambéry, Annecy et Strasbourg), Compositeur, on lui doit notamment "Mèkané" pour soixante-dix guitares et percussions mais aussi des musiques pour l’écrivain Michel Butor, le théâtre (Priviet Théâtre, Théatrett, le comédien Alain Carré) et la danse (compagnies Antares et Corps Image). En 1995, il compose "Amer Indien", rapsodie pour violon guitare et bande, suite à sa rencontre avec les indiens Hopi et Navajo (USA). Sa curiosité naturelle et son goût pour les rencontres pluri-artistiques l'amènent à développer des répertoires originaux avec les compositeurs Antoine Duhamel, Alina Piewshoska, Arnaud Dumond, Yvan Bellocq et Simon Baggio.

En 2007, un CD consacré à l’œuvre de René Char avec la voix d’Alain Carré et la guitare de Frédéric se voit décerné le prix « coup de cœur » de l’Académie Charles Cros.

Durant 20 ans il joue en duo avec Josiane Brachet violon. (Duo 4 et 6) deux CD voient le jour salués par la critique et le public.

De nombreuses tournées en Europe (France, Italie, Espagne, Suisse…) ponctuent son parcours, mais aussi aux Etats-Unis et sur le continent Sud-Américain où il joue régulièrement avec ses amis brésiliens. 

Passionné de traditions musicales ancestrales, il fonde en 1996 le "Klezmer Goy's Band" avec le clarinettiste Hervé Bouchardy. Le quatuor revisite les musiques yiddish et séfarades, Leur second disque intitulé "Ma version des faits" sort en 2004.

 Il  entreprend des rencontres culturelles entre Orient et Occident  à travers ses rencontres artistiques avec Fawzy Al Aiedy (oud) Adel Shams El Din (percussions) Eric Trémolières (ténor).

Fondateur de la Biennale internationale de la guitare de Chambéry et du festival de création musicale "Traverse" depuis 1990 ; directeur du Pôle culturel La Passerelle des Arts du Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de Bellegarde sur Valserine (Ain) depuis 2003, il prolonge son expérience artistique au service de nombreux publics. 

Site  www.zicphilo.com

Jennifer Vera

Jennifer Vera Martinez

Jennifer Vera a étudié le piano, la direction de chœurs ainsi que la direction d'orchestre à l'École Nationale d'Arts puis à l'Institut supérieur d'Arts de La Havane (Cuba) où elle obtient son diplôme en 2005 dans la classe de Guido López Gavilán. En 2005 elle voyage en France pour poursuivre des études de clavecin et de cornet à bouquin au CRR de Metz, au CRR de Paris puis au Conservatoire National Supérieur de Lyon dans les classes de Laure Morabito, Anne-Catherine Bucher, William Dongois et Judith Pacquier. Elle a donné des cours au Conservatoire National de Lima (Pérou) et a participé à la création de projets musicaux dans plusieurs pays d'Amérique Latine (Équateur, Chili, Argentine, Paraguay et Colombie) avec «Les Chemins du Baroque». Elle a participé aux festivals d'Ambronay et de Sarrebourg (France) ainsi qu'au Festival de Musique Sacrée de Quito (l'Équateur) avec les ensembles Ars Longa (La Havane) et Elyma sous la direction de Gabriel Garrido. Elle travaille régulièrement avec la troupe « la Fabrique à Théâtre » dirigée par Jean-Denis Monory

Joël Durandet

durandet

Joël Durandet a débuté sa formation musicale à 7 ans par la guitare. A 16 ans, il opte pour le chant et entre au C.N.R. d’Angers, où sa musicalité est récompensée par une médaille d’or en 1996. Parallèlement, il obtient sa licence de musicologie à l’Université de Tours. Il entre alors au C.N.S.M. de Lyon en Musique Ancienne d’où il sort diplômé en juin 2000. Titulaire du Diplôme d’Etat, il enseigne le chant au Conservatoire à Rayonnement Communal de Belley (Ain) depuis 1999, et au Conservatoire Municipal de Musique et d’Art Dramatique d’Aix les Bains depuis 2009. Son parcours l’a également sensibilisé à la direction, notamment auprès de Gérard Baconnais et Laurent Gorgatchev , ainsi que Gabriel Garrido et Ton Koopman. Il suit également différentes formations et master classes auprès de grands spécialistes tel que Konrad von Abel, Nicole Corti, Michel Piquemal.

Il dirige le Choeur Terpsichore, l’Ensemble Vocal d’Aix les Bains et le Cercle Philharmonique de Chambéry. Il affectionne le répertoire baroque, avec des œuvres de Pergolese, Allegri, Purcell, Charpentier, Jean-Baptiste Moreau, sans toutefois s’y cantonner, et c’est avec bonheur qu’il a abordé plus récemment des œuvres telles que La Messe Solennelle à Sainte Cécile de Gounod et le Requiem de Fauré.

Josiane Brachet

josiane brachet

Diplômée du CNSM de Lyon en 1983, titulaire du CA de violon, elle partage son temps entre l'enseignement (professeur au CRR de Chambéry) et la musique de chambre. Membre de l'Orchestre des Pays de Savoie pendant 15 ans, elle s'investit, désormais, plus dans la musique baroque (Master à la HEM de Genève en 2011 dans la classe de Florence Malgoire) et joue au sein de divers ensembles en Rhône-Alpes et Suisse. Ouverte à de nombreux répertoires (contemporains, traditionnels), elle aime particulièrement associer la musique à la danse ou au théâtre et participe à de nombreuses créations. Elle a réalisé plusieurs enregistrements : « Drôles d'Oiseaux »1990 (duo guitare-violon avec Frédéric Vérité), « American Trip » 1995 (duo guitare-violon avec Frédéric Vérité), « Ma version des Faits » (musique klezmer), Quatuors pour flûte et Trio à Cordes 2006 Antonin Rejcha (avec A . Daboncourt, ML Brieugne et P. Badin),  « Premiers pas » ( musique d'inspiration traditionnelle. 2 violons-guitare,avec D.Gourdon et E. Barnaud) 2013

Katia Bentz

katia bentz

Née à Paris, Katia Bentz y étudie tout d’abord le violon dès l’âge de 6 ans et s’initie à la danse et au théâtre. Elle se forme au chant lyrique dans la classe de Michèle Command, ainsi qu’auprès de Gabriel Bacquier. Elle remporte, en 2003,  un Premier Prix à l’unanimité au concours supérieur Leopold Bellan (Paris) et est lauréate du Concours international d’Art lyrique de Clermont-Ferrand puis du Kammeroper Rheinsberg (Berlin) en 2005.

 Soprano soliste, elle débute dans l’oratorio (Brockes Passion de Haendel, Te Deum de Bizet, Messe à grande symphonie de Lorenzitti), se produit à la Chapelle royale du Château de Versailles et collabore avec La Grande Ecurie et la Chambre du Roy sous la direction de Jean-Claude Malgoire.  De 2004 à 2008, entre la France, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie, elle incarne entre autres Giulia (La Scala di Seta), la Première Dame (Die Zauberflöte), Serpetta (La Finta Giardiniera), Marie (Les Mousquetaires au couvent), Blanche de la Force(Dialogues des Carmélites), Lola (Cavalleria Rusticana).

Soprano invitée de la troupe du Stadttheater de Biel-Solothurn de 2006 à 2008, elle interprète Eurydice (Orphée aux Enfers), Fiametta (Boccaccio) et Lisa (La Sonnambula) avec plus de 80 représentations en tournée dans toute la Suisse. On notera sa Gretel (Humperdinck), unanimement saluée par le public et la critique allemande puis récompensée par un Prix de la Fondation Doppelfeld en 2005 ; également sa rencontre majeure avec le Maestro Claudio Abbado, qui dirige et affine sa Papagena au théâtre de Modena lors des répétitions de l’enregistrement discographique édité chez Deutsche Grammophon, puis son travail avec Laurence Equilbey, dans le même ouvrage musical à l’Opéra d’Avignon (2011).

Attirée très tôt par le répertoire de musique ancienne, Katia Bentz a continué d'entretenir ce lien en parallèle. En 2004, elle se produit à l’Abbaye de Royaumont dans un programme de musique anglaise XVIIème et XVIIème, fruit d’une Résidence avec Gérard Lesne et son ensemble Il Seminario Musicale. Elle travaille sous la direction musicale et artistique de Gabriel Garrido à plusieurs reprises (l’Alcina de F. Caccini, B. Strozzi, Leçons de Ténèbres de Couperin et Charpentier, Monteverdi et Amours Baroques au BFM de Genève) ainsi que celle d’Ophélie Gaillard, au sein de son ensemble Pulcinella (Festival Baroque de Valloire)

Site : http://katiabentz.jimdo.com/